Présentation

Nom du blog :
Champignons

Description du blog :
Découverte du monde des champignons

Date de création :
07 octobre 2008 à 00:00

Date de modification :
07 octobre 2008 à 00:00


Statistiques

142 Articles
0 Pages
0 Vidéos
3 Commentaires
11 Messages sur le Livre d'or
237 915 Visiteurs au total
3 Visiteurs en ligne
109 Visiteurs aujourd'hui
Valid XHTML 1.0 Strict  CSS Valide ! 

LES INTERDITS DU PANIER

CLITOCYBE (ou PLEUROTE) DE L'OLIVIER

date 12-10-2008 - Voir tous les articles de la catégorie LES INTERDITS DU PANIER LES INTERDITS DU PANIER - com 0 commentaire(s)-

CLITOCYBE (ou PLEUROTE) DE L'OLIVIER
CLITOCYBE (ou PLEUROTE) DE L'OLIVIER. Lat.: Clitocybe Olearia ou Pleurotus Olearius ou Omphalotus Olearius. Noms communs: Pleurote de l’olivier, Oreille de l’olivier. Vénéneux. -Chapeau: 4 à 15 cm., orange à jaune-orangé, orné de fines fibrilles lui donnant un aspect brillant. Convexe puis étalé, vite déprimé et en entonnoir. Marge incurvée, souvent ondulée. -Lamelles: jaune-or, très décurrentes, serrées, avec de nombreuses lamellules. Elles ont la propriété d’être phosphorescentes la nuit. -Pied: 4 à 18 cm., orange à jaune- orangé, de la couleur du chapeau, ayant tendance à brunir avec l’âge. Ferme, plein, atténué vers la base. Central ou franchement excentrique. -Chair: jaune-orangé, plus foncée dans le pied. Odeur assez forte et désagréable de bois moisi, saveur douce. -Spores: blanc-jaunâtre. -Habitat: lignicole, Eté, Automne et même en Hiver, en touffes aux pieds ou sur les troncs des feuillus. Très commun dans les régions méridionales, plus rare ailleurs. -Observations: c’est un champignon vénéneux, il provoque des intoxications de type gastro-intestinal ou sudorien. Certains auteurs le classent parmi les Pleurotes lorsque son pied est excentrique, d’autres parmi les Clitocybes lorsqu’il est central. Il est répandu dans le Monde entier et très fréquent dans les régions subtropicales et tropicales. La phosphorescence de ses lamelles est parfois très intense, ce phénomène de luminescence a déjà fait l’objet d’une étude, au XIXème siècle, par le savant et entomologiste Jean Henri Fabre (1823-1915). On peut le confondre avec la Girolle ou Chanterelle commune (excellente) et le Clitocybe orangé (bon). C’est le champignon qui provoque le plus d’intoxications dans les régions méridionales. Extrait du livre "Passion Champignons" de Jean-Mi

Auteur Champignons


CLITOCYBE BLANC

date 12-10-2008 - Voir tous les articles de la catégorie LES INTERDITS DU PANIER LES INTERDITS DU PANIER - com 0 commentaire(s)-

CLITOCYBE BLANC
CLITOCYBE BLANC. Lat. Clitocybe Dealbata. Noms communs: Clitocybe blanc-ivoire, Clitocybe blanchi. Vénéneux. -Chapeau: 2 à 5 cm., blanc-jaunâtre à gris-jaunâtre, couvert d’un givre blanc-sale persistant, devenant grisâtre avec l’âge. Convexe, plan puis étalé se déprimant au centre, parfois en entonnoir. Marge fine d’abord incurvée puis étalée et souvent ondulée. -Lamelles: blanches à crème, serrées, minces, décurrentes. -Pied: 2 à 5 cm., blanchâtre, brunâtre à la base. Court, soyeux, plein, fibreux, tenace, parfois même un peu excentrique. Pas d’anneau ni de volve. -Chair: blanchâtre, ferme, assez fibreuse. Odeur forte d’herbe fraîche, de mousse. Saveur douce. -Spores: blanches; -Habitat: de Juin à Novembre dans les prés, les pelouses, les pâtures, les parcs, le long des haies, dans les zones herbeuses, souvent en groupes importants. Assez commun. -Observations: c’est un champignon vénéneux, comme plusieurs Clitocybes blancs ( C. Rivolsa, C. Cerussata, C. Phylophilla, etc) qui provoquent des intoxications graves de type muscarien ou sudarien. On peut le confondre avec des espèces comestibles comme le Marasme d’oréade ou le Clitocybe en entonnoir. Extrait du livre "Passion Champignons" de Jean-Mi

Auteur Champignons


PSALLIOTE (ou AGARIC) JAUNISSANTE - VENENEUSE

date 12-10-2008 - Voir tous les articles de la catégorie LES INTERDITS DU PANIER LES INTERDITS DU PANIER - com 0 commentaire(s)-

PSALLIOTE (ou AGARIC) JAUNISSANTE - VENENEUSE
PSALLIOTE (ou AGARIC) JAUNISSANTE. Lat.: Agaricus Xanthodermus. -Noms communs: Agaric jaunissant, Agaric ou Psalliote à peau jaune. -Vénéneuse -Chapeau:5 à 15 cm., blanc sale, parfois teinté de gris-fauve au centre, se tachant très rapidement de jaune au toucher ou aux blessures, soyeux, lisse. D’abord en cloche, presque cylindrique à sommet aplati, puis étalé. Marge mince, floconneuse, brièvement striée. -Lamelles: blanchâtres, puis roses et enfin brunes. Libres, serrées, inégales, étroites. -Pied: 6 à 12 cm., blanc se tachant de jaune au toucher ou aux blessures. Cylindrique, renflé à la base, lisse soyeux, farci de moelle puis creux. Anneau blanc membraneux, ample, à bord épais. -Chair: blanche, ne jaunissant pas ou très légèrement sauf à la base du pied, tendre, épaisse. Odeur très désagréable d’encre, de phénol, de teinture d’iode, saveur désagréable. -Spores: brunes. -Habitat: Eté-Automne dans les haies, les prés, les jardins, les champs cultivés, notamment de maïs. Assez commun dans certaines régions. -Observations: c’est un champignon plus indigeste que toxique et de nombreux troubles digestifs lui sont attribués et pourtant il est difficilement consommable en raison de son odeur désagréable qui à elle seule suffit à l’identifier, aidé en cela par le jaunissement du chapeau et du pied. Extrait du livre "Passion Champignons" de Jean-Mi

Auteur Champignons


TRICHOLOME EQUESTRE - VENENEUX

date 12-10-2008 - Voir tous les articles de la catégorie LES INTERDITS DU PANIER LES INTERDITS DU PANIER - com 0 commentaire(s)-

TRICHOLOME EQUESTRE - VENENEUX
TRICHOLOM EQUESTRE. Lat.: Tricholoma Equestre ou Flavivorens. Noms communs: Chevalier, Jaunet, Bidaou, Canari, Tricholome vert-jaune. Vénéneux. Mortel dans le cas d'une consommation répétée ou excessive.. -Chapeau: 4 à 12 cm., jaune à jaune-olivâtre, moucheté de fines fibrilles brunâtres avec des reflets verdâtres. Convexe puis étalé et plus ou moins mamelonné, un peu gluant dans la jeunesse. Marge enroulée puis redressée et ondulée. Cuticule assez facilement séparable de la chair. -Lamelles: jaune-soufre vif à jaune-citron, très échancrées, serrées, inégales. -Pied: 4 à 10 cm., pour un diamètre de 8 à 15 mm., jaune-soufre souvent moucheté de brunâtre. Cylindrique, assez court, charnu, plein, fibrileux. -Chair: blanche, jaunâtre sous la cuticule du chapeau et à la base du pied, épaisse, ferme. Odeur très faible, saveur douce. -Spores: blanches. -Habitat: Automne-début de l’Hiver sous les conifères, avec une préférence pour les pins, sur terrain silicieux et sablonneux. Commun dans le Sud et le Sud-Ouest de la France, rare ailleurs. -Observations: consternation et étonnement dans le monde de la mycologie lorsque le 13 septembre 2001, le New England Journal of Medecine (Canada) cite une étude française rapportant 12 intoxications survenues dans le Sud-Ouest de la France entre1992 et 2000, dont 3 furent mortelles et imputables au Tricholome équestre, considéré jusqu’alors comme un excellent comestible. Il était consommé et connu depuis des siècles sous le nom de Chevalier, Jaunet, ou encore Bidaou (selon les régions), au Moyen-Age il était très estimé par la noblesse et la chevalerie (d’où son nom de chevalier) qui le réservaient à leurs tables, laissant aux manants des espèces qu’ils appréciaient peu comme le Bolet des bouviers. En effet il serait très dangereux, voire mortel, après une consommation répétée en un laps de temps très court. Les symptômes se manifestent plusieurs jours après une consommation excessive par des faiblesses, des douleurs et des crampes musculaires, surtout au niveau des épaules et des hanches. Les troubles digestifs sont mineurs, voire totalement absents, ce qui rend difficile le pronostic d’une intoxication fongique. Dans les cas graves les malades souffrent de rabdomyolyse aiguë qui est une maladie dégénérative des muscles. Un agent toxique présent dans le Tricholome équestre semble détruire les cellules des muscles squelettiques (qui assurent les mouvements du squelette), dont le contenu passe dans le sang. L’organisme subit alors une suite d’événements qui peuvent entrainer des complications dans différents organes, dont une insuffisance rénale ou cardiaque et la mort. Le 13 Octobre 2003 l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) annonce que les cas cliniques observés ont été clairement imputés à une consommation excessive de Tricholomes équestres sans qu’il ait pu être déterminé de dose toxique, que les données disponibles ne permettaient pas de fixer une dose tolérable, et qu’il fallait informer les ramasseurs et les consommateurs des risques encourus en cas de consommation excessive. Le Tricholome équestre est interdit à la vente et à l’importation depuis juin 2004. Extrait du livre "Passion Champignons de Jean-Mi

Auteur Champignons



Horloge du jour

Derniers messages du livre d'or

Album Photo

Galerie Vidéo

Derniers commentaires



Google Plus


2011-11-14+2

Publicité Champignons

Créer un blog Loisirs créatifs

Un Blog des Blogs jblog est une plateforme logicielle en ligne gratuite qui facilite la publication d'un blog. C'est un service qui offre une multitude d'outils à des personnes de publier du contenu sur le web blog musique blog humour blog mode blog perso blog animaux sky blog, blog image blogger faire son blog gratuit Annuaire… de blogs sur internet